Centrale Montemartini

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Horti Sallustiani Horti Liciniani Domus de Fulvio Plauziano Horti de l’Esquilin, Via Ariosto Domus de Via Cavour Domus de Porta San Lorenzo Monuments funéraires et Nécropole Ostiense

Salle des Chaudières

Jardins Spei Veteris

Sala Caldaie - Particolare della Musa Polimnia

Les Jardins Spei Veteris étaient une vaste propriété impériale qui s'étendait de la zone de l'actuelle esplanade de Porta Maggiore jusqu'à l'extrémité sud-orientale de la ville. L’empereur Septime Sévère la transforma en jardin et y construisit un grand ensemble résidentiel (complété ensuite par Élagabal), constitué d'un palais doté d'un cirque et d'un amphithéâtre de cour. Ce dernier (“amphithéâtre castrense”) est encore aujourd'hui en partie conservé, englobé comme bastion dans le Mur d'Aurélien qui, édifié à partir de 271 d. C. pour défendre la ville contre les incursions barbares, finit par diviser en deux parties l'ensemble monumental de Septime Sévère. La splendide statue de la Muse Polymnie, ayant vraisemblablement appartenu à l'apparat décoratif des Jardins Spei Veteris, fut retrouvée en 1928 à l'intérieur d'une galerie souterraine aux environs de l'actuelle Villa Fiorelli, en même temps qu'une statue représentant la Muse Melpomène, (aujourd'hui au Musée National Romain) et un petit trésor en pièces de l'époque de Marc Aurèle et de Septime Sévère.

Sculpture
D’après original d'époque hellénistique
MC2135

de nouveau au menu facilité.